Invité: Summer Went Too Soon

01 mar 2008    

swts-portrait.jpgLe premier album des Summer Went Too Soon tient toutes ses promesses et vient confirmer le formidable « buzz » généré autour du groupe depuis sa création. En effet, si les SWTS ont à peine plus d’un an d’existence, ils ont su, par la maturité de leurs compositions, leur univers visuel et le cynisme de leurs paroles, susciter aussi bien l’intérêt des aficionados de musiques électroniques que des milieux rock.

La sulfureuse réputation du groupe se répandant comme une traînée de poudre, elle a allumé l’intérêt de La Belle Chic, label connu par les initiés pour son niveau d’exigence, pour aboutir, 7 mois après le début de leur collaboration, à la sortie d’un album au titre évocateur : Artists don’t fuck like civilians.
Les 10 chansons qui composent ce premier disque sauront, à n’en pas douter, séduire un grand nombre, mais répondront surtout aux attentes de ceux qui recherchent une musique de caractère. Mêlant électro avant-gardiste et indie rock, les compositions sont mélodiques et les textes strictement en anglais. La voix y est androgyne, les chœurs féminins, les synthés soviétiques saturés, les riffs de guitare rageurs, les pianos mélancoliques et les « beats » fouillés, aux sonorités eighties.

Avec une telle armada sonore, on pourrait s’attendre à des légions, mais les SWTS ne sont que trois : Pascal Viscardi (voix, guitares, synthés), Ian Richter (synthés, piano, programmation, voix) et Kim Schifferli (basse, synthés). Accompagnés sur certaines chansons par Alx Vitale, les SWTS aiment aussi bien l’exploration sonore que les structures classiques. Parmi les nombreuses et très variées influences du groupe, on retrouve aussi bien Aphex Twin que The Cure, Sonic Youth, Einstürzende Neubauten ou encore Joy Division, Kraftwerk et The Smiths.

Summer Went Too Soon accorde une importance particulière à l’univers graphique qui l’entoure, à travers des projections volontairement provocantes en live et un style vestimentaire étudié. Un concert des SWTS n’est pas qu’une performance sonore, mais un spectacle au visuel recherché. Cela se retrouve sur son premier album : Artists don’t fuck like civilians.

Emissions

A propos de l'auteur:

Le site d'actualité musicale

Commentaires Facebook:

One Response to “Invité: Summer Went Too Soon”

  1. Summer Went Too Soon en concert à l’Ethno! - Emission Azimut says:

    […] ré-écoutez l’émission avec les Summer Went Too Soon  […]

Leave a Reply


Warning: Unknown: open(/home/www/a167fa605b0d6dbe15f34f923929d408/tmp/sess_e8379fb1976d8e6e29a79d6dc04ca929, O_RDWR) failed: Disk quota exceeded (122) in Unknown on line 0

Warning: Unknown: Failed to write session data (files). Please verify that the current setting of session.save_path is correct (/home/www/a167fa605b0d6dbe15f34f923929d408/tmp) in Unknown on line 0