Impressions sonores: Frédéric Recrosio – On Bouge Encore

01 oct 2011    

Après l’obtention de sa licence de sociologie, après avoir été chroniqueur à France Inter, après avoir écrit et jouer deux spectacles, l’ s’essaye à la chansonnette. Mais qui est-il vraiment tout compte fait ? « Salut, moi je m’appelle Frédéric, avant je faisait des trucs et maintenant je fais des machins… », ironise-t-il lorsqu’on lui pose la question. Il rajoute même que ce n’est pas un chanteur, qu’il est une sorte de «  qui aurait mal taillé son crayon ».

Fausse modestie ou non, après avoir tendu une oreille perplexe, j’ai plutôt été surpris du résultat.

Pour tout vous avouer, je m’était préparer à deux scénarios : celui de la comique, pouette pouette et tralalas à la Michael Youn ou Lagaff ou bien celui de la philosophie de comptoir, de la pour adolescent pré-pubère. Deux crénos commerciaux qui rapporte un max entre parenthèse..

Et bien, ce n’est ni l’un, ni l’autre. Car Recrosio nous livre un album intimiste mais pas gnangnan, potache mais pas gras, triste mais drôle. Bon c’est vrai qu’il n’a pas un talent de chanteur d’exception mais, tout comme le faisait très bien à son époque, il contourne le problème avec une voix un peu cassée et un accompagnement bien ficelé. Ici ce sera piano, batterie et percussions qui exprimeront les sentiments avec forces.

Les thèmes ne sont pas non plus, les plus originaux qui soient, on parle de ruptures, de cachoteries, de réflexions de trentenaire mais en même temps on s’en fout. On sourit lorsqu’on se retrouve dans cette poésie du quotidien, lorsqu’on s’entend dire mots pour mots les plus grandes bassesses conventionnelles, les plus pitoyables excuses communes.

Et même si sa voix ne suit pas toujours, sa plume, cynique mais intimiste, emplit d’intentionnelles répétitions, suffit pour surprendre au bon moment et offrir une à texte fort appréciable

Et pour bien emballer tout ceci, Recrosio à travailler comme un malade pour produire le livre album : , chansons et autres palabres, où se mélange magnifiquement ses textes, ses jeux d’esprits et ses souvenirs dans un fourre-tout magnifique. De quoi retourner dans un bon vieux magasin de disque plutôt que de rester encore devant son ordinateur.

Mais attends ?!  j’ai encore une meilleure idée : allez-le voir sur scène ! N’oubliez pas que c’est un show man le Frédéric ! Qu’il sait rendre hilare un public ! Et en plus, il nous garantis un spectacle de qualité, ou le travail sur la lumière et les musiques fût de longue haleine.

Vous l’aurez compris, a fait du bon boulot et vraiment, je ne pense pas que ça soit encore une de mes impressions…

 

Emissions, Impressions sonores

A propos de l'auteur:

L'auteur n'a pas encore configuré son profil

Commentaires Facebook:

One Response to “Impressions sonores: Frédéric Recrosio – On Bouge Encore”

  1. Agenda de la semaine du 17 octobre | Emission Azimut says:

    […] avec l’existence, cette dualité entre rêve et lucidité ». Pour les curieux, l’impression sonore d’Azimut vous en dira un peu plus…Jeudi, Sand fera le vernissage de son nouvel album au Chat Noir et […]

Leave a Reply


Warning: Unknown: open(/home/www/a167fa605b0d6dbe15f34f923929d408/tmp/sess_7858268af9d5d3d52f37151186cd5fb7, O_RDWR) failed: Disk quota exceeded (122) in Unknown on line 0

Warning: Unknown: Failed to write session data (files). Please verify that the current setting of session.save_path is correct (/home/www/a167fa605b0d6dbe15f34f923929d408/tmp) in Unknown on line 0