Odyssée de l’industrie musicale #8

12 nov 2011    

Les avançaient toujours un peu plus dans le monde de la musique. Ils avaient déjà leurs instruments, ils avaient déjà des cours de musique, et ils cherchaient désormais un local de répétition. Mais le milieu de l’industrie musicale n’était finalement pas aussi attrayant qu’ils le croyaient. Les n’en étaient qu’à la naissance de leur carrière, et pourtant, ils avaient dû déjà affronter la pire chose qu’un groupe puisse vivre.

Souvenez-vous ! Il y a quelques semaines de cela, nous avions appris ce que Léon pensait réellement de son ami Arthur. Alors qu’ils étaient meilleurs amis depuis l’enfance, les deux collégiens avaient vécu la plus grande dispute de toute leur existence !
Et pourquoi ? Parce que Léon, le guitariste du groupe, pensait qu’Arthur n’y avait pas sa place. Oui, c’était vrai que c’était son idée. Que c’était son père qui avait payé les instruments, mais Arthur jouait du violon, et dans un groupe de rock, ça n’avait pas de sens. C’est du moins ce que Léon pensait.

Alors après avoir réfléchi, soupesé, cogité, ruminé, prémédité et envisagé tous les synonymes existants, Léon ne trouvait pas d’alternative : il fallait se débarrasser d’Arthur, il en incombait le succès des !

Il lui avait dit ça en mobilisant tout son courage et sa diplomatie, et ça serait mentir de dire que c’était simple pour ce caractériel de Léon.

Au début, Arthur semblait prendre la nouvelle avec calme et sérénité. Mais c’était un leurre. Bientôt, le jeune homme habituellement si détendu se mis à bouillir de l’intérieur. Toute la rage lui explosa à la figure en quelques secondes. Et croyez-moi, ce n’était pas beau à voir.
Les deux amis se criaient dessus, s’insultaient, quand l’un tentait de retrouver son calme et de raisonner son copain, c’est l’autre qui hurlait de plus belle. Mais ça, c’était il y a plusieurs semaines. Et entre temps, plus personne n’avait de nouvelles d’Arthur… Que lui était-il arrivé ?

Léon, voulant soulager sa conscience, décida d’aller voir Arthur. Et, même s’il était prétentieux, il devait admettre qu’il s’inquiétait pour son ami de toujours. Il alla sonner chez Arthur, qui lui ouvrit avec surprise. Léon s’excusa platement, et s’attendait à ce qu’Arthur lui claque la porte au nez. Et bien non. Figurez-vous que ce brave Arthur invita Léon à entrer.

Et vous savez ce que c’est, les amis. Même après des violentes disputes, quelques blagues et des excuses suffisent à briser la glace. Et heureusement, Léon n’était pas venu sans rien. Il avait avec lui de nombreuses idées : Arthur avait sa place dans le groupe, il était même essentiel. Mais pas en temps que musicien.
Léon lui exposa alors son plan : Arthur allait devenir le manager officiel des . C’était lui qui allait s’occuper du groupe, qui allait gérer les jeunes musiciens dans leur carrière, qui s’occuperait de leur trouver des dates, de leur faire de la pub ou encore de les aider à enregistrer leurs morceaux. Le rôle Arthur serait absolument crucial dans le groupe, il serait comme le cinquième membre, travaillant dans l’ombre à la réussite des .

La proposition était tentante, mais… Arthur pouvait-il pardonner sa trahison à son ami ? Saura-t-il se contenter de ce rôle de manager et de ne pas jouer de musique ? C’est ce que nous verrons dans un prochain épisode de l’odyssée de l’industrie musicale.

Emissions, Odysée de l’industrie musicale

A propos de l'auteur:

Étudiante en sociologie et journaliste, je m'occupe de la chronique "Odyssée de l'industrie musicale". Retrouvez-moi sur http://undergroundsnotes.wordpress.com/

Commentaires Facebook:

No Responses to “Odyssée de l’industrie musicale #8”

Leave a Reply