Impressions sonores: Michael Von der Heide – Lido

26 nov 2011    

Accrochez vous bien parce qu’il est difficile de ne pas avoir une réaction exagérée et violente avec cet album (je ne m’en remets d’ailleurs toujours pas, plus d’une semaine après l’avoir écouté…)

Et si vous écoutez le premier extrait de ce podcast il faut absolument que je vous dise que non, vous ne rêvez pas ! Ce n’est pas un montage que je me suis permis de faire, vous venez bien d’écouter de la chanson musette électronique ! (Quoi?!) Allez savoir ce qui s’est passé dans la tête de notre cher Saint-Gallois, qui je vous le rappel à représenté la Suisse à l’ l’année passée.

 

 

Bref, le de son album sera différent, c’est vrai mais toujours aussi kitsch. Au lieu de faire l’apogée du bal musette dans les dancefloors, on assiste aussi à une sorte de Emile et Image revival avec des basses venant de l’univers trance et house comme on peut le voir avec DJ Antoine qui participe sur un des morceaux de l’album.

(DJ Antoine qui je le rappel est une sorte de David Guetta Suisse, faisant de la soupe à grande échelle.)

Pas grand chose à dire en réalité sur cette « album » (je le mets entre guillemets car pouvons-nous appeler cela musique? La question ouverte), à part que les paroles ne sont pas fut fut, mais plutôt gnian gnian.

Tenez la preuve avec ses petites perles de la littérature française:

« Comme un nez rouge, comme le sang je l’ai dans mon corps, plus rien ne bouge »

Il y a aussi :

« Relax si tu vas, Relax si tu viens, Relax si tu cours dans la mort dans l’amour »

Et je vous conseil bien sur d’écouter le merveilleux «  » (voir podcast) qui est un morceau très drôle, mais malgré lui.

Voilà tout ce que j’aurai à retenir de cet album. Ca peut paraître peu mais je vous promets que c’est déjà beaucoup trop pour mes petites oreilles fragiles.

Bien sûr ce n’est que m’on impression…

 

 

Emissions, Impressions sonores

A propos de l'auteur:

L'auteur n'a pas encore configuré son profil

Commentaires Facebook:

No Responses to “Impressions sonores: Michael Von der Heide – Lido”

Leave a Reply